Mahor

Portrait Mahor (Valérie Compondu)

Depuis petite fille, j’ai toujours été attirée par le bien-être d’autrui, de la Terre et des animaux. J’ai grandi dans une famille où ces valeurs (respect de la Terre et des animaux) étaient très présentes.

Ce qu’il me manquait énormément dans ma famille était la communication, la valorisation et la considération. Cela m’avait amenée à grandir dans le manque de confiance, la dévalorisation, la soumission et le déni de mon féminin.

Devenue très tôt un mouton noir, j’avais vécu très tôt le rejet, l’injustice et l’humiliation, autant au sein de ma famille que de la société. Je m’étais créée alors une carapace de protection afin d’éviter de souffrir encore plus, même si je continuais de souffrir à l’intérieur de moi. Non-considérée dans mes souffrances par mes parents, j’ai fini par m’endurcir. A force d’entendre de la part de mon père « ma fille, il faut s’endurcir dans la vie », c’est ce que j’avais fini par mettre en place dans ma vie : de la dureté et de la rigidité envers moi et bien sûr envers les autres.

Je sais maintenant que mon père m’avait transmis ce qu’il avait reçu durant son enfance.

En 2003, mère de 3 adorables filles, je me suis un jour posé cette question : « Pourquoi suis-je seule, sans ami, à part mon mari et mes filles ? » Et c’est là que mon aventure à la rencontre de moi-même a commencé. J’ai réalisé que si je faisais fuir les autres, c’était que quelque chose ne jouait pas chez moi. Quelques jours plus tard, je recevais par courrier physique une info d’un congrès « spirituel » qui m’appelait tout de suite. C’est lors de ce congrès que j’ai rencontré un chaman et que j’ai su que le chamanisme était ma voie. Commençait alors ma quête de « dépouillement individuel » pour me réconcilier avec moi-même et mes expériences douloureuses de vie. Des expériences de vie initiatiques difficiles mises sur mon chemin de vie, des participations à des stages, travail énergétique ainsi qu’une fibromyalgie guérie sans médecine traditionnelle m’ont permis de me retrouver, de lâcher mes carapaces, mes peurs, mes limitations et les rôles que je jouais dans l’espoir d’être aimée et reconnue.

Image du cabinet 1

La chamane qui sommeillait en moi a pu reprendre sa place et c’est cette partie de moi-même qui accompagne tous ceux qui veulent guérir leurs corps, âme, esprit et enfant intérieur.

J’ai pu réaliser que tout ce qui m’était arrivé dans ma vie faisait partie du choix de mon âme pour son évolution. Mon âme avait choisi les parents parfaits dont elle avait besoin pour apprendre ce qu’elle avait à apprendre, ainsi que tous les Êtres que j’ai pu rencontrer sur mon chemin. Plus haut, je vous parle de la fibromyalgie que mon corps physique s’était créée. Cette maladie était un message pour me dire qu’il était temps pour moi de m’ouvrir à la douceur et à l’Amour envers moi. Cette maladie a été un cadeau pour moi.

Image du cabinet 2

Une autre découverte que j’ai pu faire tout au long de ce cheminement fut la loyauté. La loyauté envers les autres est une des plus grande prison de l’être humain. Pourquoi ? Tout simplement parce que par loyauté envers vos parents, frère, sœur, amis, vous vous limitez voire empêchez votre bonheur.

Par besoin d’Amour et de considération j’avais donné mon Pouvoir aux autres.

En 2016, j’ai réalisé que la confiance en soi réside dans le Pouvoir individuel. Pour retrouver confiance en soi et l’estime de soi, il faut reprendre son Pouvoir.

Depuis que j’ai quitté la loyauté familiale dans laquelle j’avais grandi et repris mon Pouvoir, ma vie est bonheur et abondance dans tous les domaines.

J’ai fait de mes souffrances, des forces. Comme l’huitre fait une perle avec le sable qui la blesse, par la force de l’Amour. L’Amour est ce qu’il y a de plus puissant pour guérir et il est gratuit et sans effet secondaire négatif.

Image du cabinet 3

Toutes mes différentes expériences de vie, belles et sombres, me permettent de vous accompagner à faire la Paix avec votre histoire de vie, à guérir vos parts blessées et à vous ouvrir au bonheur.

Il est temps que chacun se considère comme l'Être le plus important au monde pour soi. Contrairement à ce que la plupart des gens croient, c’est généreux.

Image du cabinet 4

En voici la preuve par cette visualisation :

Imaginez la Terre, maintenant visualisez des humains sur la terre. Chacun de ces êtres humains se considère comme l'Être le plus important pour lui-même. Regardez ce qu’il se passerait dans l’humanité et dans le monde.

Nouvelle information

Désirant vivre en complet accord avec les valeurs profondes de mon âme, j'ai choisi de tirer définitivement la prise avec ce système corrompu qui bafoue les lois universelles, le respect de toute forme de vie.

Je suis, maintenant, une Être souveraine et terrienne et me suis libérée du rôle de pion pour ce système. Suite à cette démarche, j'ai repris le nom de mon âme : MAHOR.

Pour celles et ceux qui se sentent appelés par cette démarche, avec mon compagnon Saamour, nous proposons une nouveauté :
« Sortir de la matrice. Des croyances à la Conscience. »